Peter Vandenbempt salue le « langage fort » de Riemer : « Cela montre que la barre est beaucoup plus haute à Anderlecht ».

La 7e journée de la Jupiler Pro League a donné lieu à des résultats surprenants. De quoi faire réfléchir Peter Vandenbempt, qui met en lumière le problème de marquage de l’Union, la perte de points du leader Gent et le langage musclé de l’entraîneur d’Anderlecht, Brian Riemer.

« L’Union a du mal à marquer des points »

L’Union a joué un grand match contre le KRC Genk. Elle a eu suffisamment d’occasions pour remporter 3 matches.

Être bien meilleur, avoir beaucoup d’occasions et perdre quand même. Nulle part ailleurs qu’à Genk, on ne sait mieux ce que cela signifie.

Genk ne devrait donc pas avoir honte d’avoir joué très médiocrement pour une fois et d’avoir gagné.

Genk a gagné avec un peu de chance et un très bon gardien de but, Maarten Vandevoordt. Si le sélectionneur national Tedesco fait toujours appel à 4 gardiens à l’avenir, Vandevoordt devrait déjà y être.

Un bon changement tactique de la part de l’entraîneur de Genk, Wouter Vrancken, a également permis de mieux contrôler le match après la mi-temps.

D’après les buts attendus, l’Union aurait déjà dû marquer 17,48 buts cette saison. Mais elle n’en est encore qu’à 10 buts, dont six penalties.

Peter Vandenbempt

Genk a également gagné grâce à la grande incapacité de l’Union devant le but, une lacune que l’on retrouve depuis le début de la saison.

L’Union a enregistré 27 tentatives de but contre Genk, dont seulement 4 entre les poteaux. Mais bien sûr, on ne peut marquer qu’avec des ballons entre les poteaux.

Si vous regardez les buts attendus, l’Union devrait déjà avoir marqué 17,48 buts cette saison. Mais pour l’instant, elle n’a marqué que 10 buts, dont 6 penalties.

Le marquage est donc un problème pour l’Union. Ensuite, il y a bien sûr les joueurs qui sont partis avec d’excellentes statistiques l’année dernière, comme Boniface, Teuma et Adingra.

Les remplaçants doivent montrer dans les semaines à venir qu’ils sont des remplaçants dignes de ce nom. Car par ailleurs, avec tous ces autres joueurs, l’Union fait ce qu’elle fait depuis 2 ans avec un 3e entraîneur en 3 ans : apporter un football énergique et spectaculaire.

« Miracle que Cuypers et Orban n’aient pas pu marquer pendant un certain temps »

Le KAA Gent a joué un football très fort et dominant hier à Louvain. C’était un plaisir à regarder.

A propos, je voudrais également souligner qu’il y a eu un bel hommage, également de la part de l’OHL, au jeune fan de Gand qui s’est écrasé ce week-end. La famille gantoise en a sûrement un peu souffert.

Le football et ses supporters, ce n’est pas toujours moche après tout.

Gent a donc marqué trop peu de buts valables hier, puisque 3 ont été refusés pour hors-jeu. Gent a eu 22 tentatives de but et n’a marqué qu’une seule fois.

Que Orban et Cuypers recommencent à marquer est aussi certain qu’il pleuvra sur nous cette semaine.

Peter Vandenbempt

Contrairement à l’Union, les deux buteurs de l’année dernière, Hugo Cuypers et Gift Orban, sont toujours là. Ils étaient même tous les deux sur le terrain.

Mais Cuypers et Orban n’ont pas réussi à marquer respectivement 4 et 5 matches d’affilée. Si l’on tient compte de leurs excellentes statistiques, cela tient du miracle.

Gand n’a pas à s’inquiéter. Elle pratique un football offensif, attractif et spectaculaire. Ils sont également devenus très menaçants lors des arrêts de jeu, ce qui est une arme supplémentaire.

Gand est également au sommet pour la première fois depuis des lustres à la mi-septembre.

Que Orban et Cuypers recommencent à marquer est aussi certain qu’il pleuvra sur nous cette semaine.

« C’est bien que Riemer l’ait nommé pour la première fois »

Les choses ont mal tourné pour Anderlecht à Courtrai hier.

Ce n’est pas comme si Anderlecht avait volé ce point, avec ce but égalisateur en toute fin de match. Bien au contraire, je dirais.

Malgré le match nul d’hier, les violets auraient dû gagner tout le temps. Mais il s’est taillé un oeuf donc après encore dans la défaite.

Le football d’Anderlecht a une fois de plus déçu.

Ce que Brian Riemer, toujours positif, a dit hier après le match était frappant et rafraîchissant.

Peter Vandenbempt

Le fait marquant de la journée a été le langage virulent de l’entraîneur d’Anderlecht, Brian Riemer, après la rencontre.

Il n’était même pas satisfait de ce but tardif, c’était un « désastre », qualifiant le niveau d' »inacceptable », de « sous-dimensionné », d' »immature » et de « bien en dessous de ce que je veux voir de la part de cette équipe ».

Le fait que Riemer, toujours positif, ait dit tout cela est frappant et rafraîchissant. En effet, la situation n’était pas pire hier que lors d’un certain nombre d’autres matches, surtout à l’extérieur.

Mais cela indique, espérons-le, que grâce à ces transferts et à l’injection de qualité, la barre est désormais beaucoup plus haute. Et que l’entraîneur attend de son équipe un football meilleur, plus rapide, plus propre et plus offensif.

Riemer devra peut-être changer de position et mettre d’autres joueurs sur le terrain pour cela dans un avenir proche.

Cela peut prendre un certain temps jusqu’à ce que les retardataires soient à nouveau en pleine possession de leurs moyens et intégrés. Mais cela ne devrait pas prendre des semaines non plus.

Anderlecht doit évoluer non seulement en termes de résultats vers le club qu’il a été, mais aussi vers un football plus dominant.

Il est bon que Riemer l’ait nommé pour la première fois. Il ne peut pas faire autrement non plus.

Anderlecht est-il désormais confronté à un problème de gardien de but ?

Bien sûr, il est également ennuyeux que le gardien Dupé ait commis une erreur dès son premier match après l’arrivée de Kasper Schmeichel, qui a fait couler beaucoup d’encre.

Comme on pouvait s’y attendre, Anderlecht est désormais confronté à un problème de gardien de but, pour ainsi dire, jusqu’à ce qu’un choix clair soit fait. En tout cas, les médias en feront une question de gardien de but d’ici là.

C’est à l’entraîneur, au club et aux gardiens de but de ne pas se permettre d’avoir un problème de gardien de but. Cela ne peut se faire que si aucune erreur n’est commise.

Auteur

  • Roger

    Hello, moi c'est Roger, passionné du FC Barcelone et d'Anderlecht, je marie le tiki-taka espagnol avec la fougue belge sur le terrain. Le Camp Nou et le Parc Astrid sont mes temples, et je vis pour le football.

LIRE  Charleroi remporte sa première victoire de la saison contre Courtrai, le KVK reste invaincu