Le Club de Bruges peut enfin renouer avec la victoire grâce au but de Hans Vanaken en Norvège

  1. 20′ – But – Hans Vanaken (0 – 1)
  2. 36′ – Jaune – Michal Skóras
  3. 44′ – Jaune – Maxim De Cuyper

  1. 55′ – Verv. Igor Thiago par Ferran Jutglà
  2. 56′ – Verv. Philip Zinckernagel par Tajon Buchanan
  3. 63′ – Jaune – Tobias Fjeld Gulliksen
  4. 66′ – Jaune – Albert Grønbæk
  5. 71′ – Jaune – Fredrik André Bjørkan
  6. 72′ – Verv. Amahl William Pellegrino par Nino Žugelj
  7. 72′ – Remplaçant Ulrik Saltnes par Sondre Fet
  8. 73′ – Verv. Fredrik André Bjørkan par Adam Sörensen
  9. 83′ – Verv. Michal Skóras par Shion Homma
  10. 87′ – Remplaçant Raphael Onyedika par Casper Nielsen
  11. 90′ – Jaune – Ferran Jutglà
  12. 90+3′ – Verv. Tobias Fjeld Gulliksen par Oscar Forsmo Kapskarmo
  13. 90+3′ – Verv. Broad Moe par Isak Helstad Amundsen

UEFA Europa Conference League – deuxième journée – 05/10/23 – 18:46

temps icône lecteur homeTime homeIcon homePlayer score awayPlayer awayIcon awayTime

20′

Hans Vanaken

0 – 1

Hans Vanaken

20′

La malédiction des matchs nuls a été brisée. Le Club Brugge a retrouvé le goût de la victoire en s’imposant de haute lutte à Bodø/Glimt. Hans Vanaken a inscrit l’unique but après 20 minutes de jeu en Norvège, où les bleus-noirs ont survécu sans impressionner. En compagnie de Lugano, qui s’est incliné face à Besiktas, le Club prend la tête du groupe.

Bodø/Glimt-Club Brugge en résumé :

  • Moment clé : Avec 5 degrés et beaucoup de vent, le moteur de Bruges met du temps à chauffer. A la moitié de la première mi-temps, Hans Vanaken trouve une faille dans les seize, ce qui lui permet de marquer le seul but du match.
  • Homme du match : Simon Mignolet a maintenu son équipe dans le droit chemin en réalisant deux excellents arrêts. Un dans chaque mi-temps.
  • Fin de la série : Pour la première fois en 11 matches, le Club de Bruges conserve le zéro pointé. Un coup de pouce avant le match au sommet à Sclessin, où Ronny Deila sera accueilli chaleureusement dimanche.

Vanaken inévitable

Après avoir fait 1-1 à quatre reprises, le Club au-dessus du cercle arctique a commencé avec beaucoup de pression sur les épaules.

Pourtant, les visiteurs sont loin d’être réveillés en début de match. Après à peine cinq minutes, la mer s’ouvrait pour Grønbaek en défense. Simon Mignolet réalisait un excellent arrêt et prouvait qu’il avait bien commencé le match en étant endormi.

Le club a pris le contrôle par la suite sans être vraiment dangereux.

Jusqu’à ce que Zinckernagel Philip trouve l’inévitable Hans Vanaken devant le but au milieu de la première mi-temps. Ce dernier a eu l’outrecuidance de glisser son deuxième but de la campagne européenne dans le but, du droit. Un contrôle de la VAR s’imposait, mais le Danois partait à côté de la plaque sur sa passe décisive pour le capitaine brugeois.

Cinq minutes avant la mi-temps, c’est à nouveau Grønbaek qui met en danger l’équipe locale. Dans les seize, il voulait trop bien faire et son tir manquait de conviction.

Une deuxième mi-temps décevante

Immédiatement après la mi-temps, c’est encore Mignolet qui empêchait Moumbagna de marquer grâce à un excellent balayage de la jambe.

Le début de la seconde période était prometteur, mais le jeu est ensuite devenu complètement silencieux. Les remplaçants Ferran Jutglà et Tajon Buchanan, rétabli, apportaient un nouvel élan.

L’Espagnol était le seul joueur de Bruges à ne pas avoir encore tiré entre les poteaux, tandis qu’à l’autre bout du terrain, personne ne s’approchait de l’égalisation.

Trois points de plus pour le Club Brugge, qui devance Lugano avec quatre points sur six.

Dimanche, c’est l’enfer de Sclessin qui nous attend, avec peut-être Andreas Skov Olsen et Antonio Nusa. Pas de luxe superflu pour Ronny Deila face à son ancienne équipe, car aujourd’hui, c’est encore une fois le clou du spectacle qui n’a pas été nécessaire.

  • Ronny Deila : « Je suis très heureux de ces trois points. Surtout ici, où de nombreuses grandes équipes ont déjà marqué beaucoup de buts. Nous avons été très disciplinés et avons joué en fonction du résultat. J’aurais préféré avoir le ballon un peu plus souvent, mais il faut parfois des matches comme ça. C’est positif que nous ayons gardé le zéro une fois de plus. Tout le monde a bien fait son travail.
  • Simon Mignolet : « Je suis très satisfait. Trois points et un sans-faute : c’est bien. On pouvait voir que ce n’était pas un match facile, surtout sur une pelouse artificielle, avec le froid et le vent. Mais nous avons bien géré cela en tant que groupe. Dans un tel match, seuls les trois points comptent. Ce match a certainement donné de la confiance et de l’air à la défense.
  • Hans Vanaken : « Cette victoire fait beaucoup de bien. Jouer ici n’est pas facile. C’est un match où nous n’avons pas créé beaucoup de choses, mais ce ballon est quand même rentré. L’organisation était bonne, nous n’avons pas fait beaucoup de cadeaux non plus. Lors des quatre matches précédents, nous aurions pu gagner trois fois, mais les détails étaient contre nous. Nous avons eu ces moments là ».
  1. seconde mi-temps, minute 97 fin du match
  2. deuxième mi-temps, minute 96. Fin du match ! C’est terminé à Bodø. Le club gagne avec la plus petite différence en Norvège : 0-1. Blue-black a également gardé le zéro après dix matchs d’affilée avec au moins un but contre .
  3. seconde mi-temps, minute 94. Dernière minute. Encore 60 secondes et la victoire est acquise pour le Club. La victoire n’a pas été convaincante, mais elle fera le bonheur de Deila et de ses coéquipiers. .
  4. seconde mi-temps, minute 93. Knutsen, avec Amundsen à la place de Moe, met encore tout en jeu. Tout cela semble un peu désespéré.
  5. seconde mi-temps, minute 93. Remplacement à FK Bodø/Glimt, Isak Helstad Amundsen entre, Brede Moe sort
  6. seconde mi-temps, minute 93. Remplacement à FK Bodø/Glimt, Oscar Forsmo Kapskarmo entre en jeu, Tobias Fjeld Gulliksen sort.
  7. seconde mi-temps, minute 92. Les Norvégiens sont de nouveau là. Moumbagna est malencontreusement botté par un coéquipier dans les seize mètres. Coup de pied de but pour Mignolet.
  8. seconde mi-temps, minute 91. Jutgla reçoit un autre jaune pour méconduite de match. L’Espagnol s’occupera .
  9. Carton jaune pour Ferran Jutglà du Club Brugge en seconde période, minute 90
  10. seconde mi-temps, minute 89. Par l’intermédiaire d’Odoi, les bleus-noirs peuvent encore sortir. L’expérimenté latéral droit effectue une remise en jeu dans la moitié de terrain de Bodø.
  11. seconde mi-temps, minute 89. Le Club campe dans sa propre moitié de terrain. Le temps additionnel est en vue .
  12. seconde mi-temps, minute 89. Berg s’écroule devant le but, Vanaken s’en va. Le capitaine du club a encore été très utile ce soir, après tout…
  13. seconde mi-temps, minute 88. A l’entrée des seize mètres, De Cuyper pousse le remplaçant Zugelj à la faute. Coup franc pour les locaux.
  14. seconde mi-temps, minute 87. Remplacement au Club Brugge, Casper Nielsen entre, Raphael Onyedika sort
  15. Onyedika ne peut pas continuer. Mignolet se saisit d’un coup de pied de coin pour le plaquer contre sa poitrine, puis sort le cuir pour qu’Onyedika puisse être soigné. Le Nigérian met du temps à s’allonger, mais il le fait quand même. Nielsen se prépare à entrer en jeu. deuxième mi-temps, minute 86.
  16. seconde mi-temps, minute 84. Le club ne s’est pas approché du gardien de Bodø, Khaykin, depuis un moment déjà. Il se préoccupe surtout de faire passer le 0-1 sur la ligne .
  17. seconde mi-temps, minute 83. Le match est également terminé pour Skoras, il est remplacé par Homma. Le petit Japonais, qui avait privé l’Union du titre la saison dernière, ne fait que sa deuxième apparition cette saison .
  18. seconde mi-temps, minute 83. Remplacement au Club Brugge, entrée de Shion Homma, sortie de Michal Skóras
  19. Mignolet frappe le cuir. Le coup franc parvient finalement à Fet, un autre remplaçant, à l’entrée de la surface de réparation. Mignolet n’a aucun mal à tirer. seconde mi-temps, minute 82.

Auteur

  • Roger

    Hello, moi c'est Roger, passionné du FC Barcelone et d'Anderlecht, je marie le tiki-taka espagnol avec la fougue belge sur le terrain. Le Camp Nou et le Parc Astrid sont mes temples, et je vis pour le football.

LIRE  Les Anversois s'inclinent à nouveau 2-1 en Youth League