Van Bommel est honnête après 17 en 36 et la troisième défaite d’affilée : « Il ne faut pas parler d’immérité »

« Je ne pense pas que ce score final soit mérité », a déclaré Mark van Bommel après une troisième défaite en une semaine.

« Mon équipe a parfaitement exécuté le plan de match et contrôlait la situation, même si elle ne se créait pas d’occasions. Même le public de Bruges s’est mis à siffler, mais c’est alors qu’un contre stupide a été marqué après une rentrée de touche.

« C’est la différence entre un grand concert de sifflets et des applaudissements.

Le but victorieux a été inscrit par Hans Vanaken à la dernière minute du temps réglementaire. « Un moment de qualité mais aussi de mauvaise couverture en défense », admettait la T1.

« Je ne pense pas que la défaite d’aujourd’hui soit méritée. Mais quand vous perdez trois fois de suite, vous ne devriez même pas parler de défaite imméritée. Même si je maintiens que nous avons essuyé deux défaites qui auraient pu être évitées.

Verdict : 17 sur 36 et l’Antwerp qui quitte le top 6.

Pourtant, le mot crise n’est pas prononcé. « La crise, c’est quand l’équipe s’effondre, ce n’est pas le cas. C’est juste que nous réalisons que nous devons gagner », a déclaré Toby Alderweireld.

« L’état d’esprit qui règne au sein de cette équipe montre qu’elle n’est pas morte.

Cette volonté de bien faire est également appréciée par les supporters. « Ils ne nous mettent pas du tout la pression », explique Van Bommel. « Quand ils voient que nous donnons tout, ils continuent à chanter. C’est très agréable.

La clôture du choix du seigneur néerlandais se fait sur une note positive.

LIRE  Le Standard fait preuve de beaucoup d'application mais ne parvient pas à marquer contre Westerlo

« Avec 17 sur 36, nous ne nous en sortons pas bien, mais pas plus mal que l’année dernière non plus. La baisse que nous avons connue à l’époque est maintenant derrière nous. Il est donc temps de mettre en place une série », dit-il en clignant de l’œil.

Auteur

  • Roger

    Hello, moi c'est Roger, passionné du FC Barcelone et d'Anderlecht, je marie le tiki-taka espagnol avec la fougue belge sur le terrain. Le Camp Nou et le Parc Astrid sont mes temples, et je vis pour le football.