« Sur le papier, cette équipe devrait être en lice pour le titre » : l’énorme métamorphose d’Anderlecht en un an

Il ne reste plus rien de l’équipe qui a terminé 11ème. Sous le règne du directeur sportif Jesper Fredberg, Anderlecht a bénéficié d’un solide lifting l’année dernière. « Les places dans la base deviennent très chères de cette manière », explique l’analyste Wim De Coninck à propos de la métamorphose violet-blanc.

L’équipe de base il y a un an sous Felice Mazzu.

Anderlecht hier et aujourd’hui.

Du onze de départ privilégié il y a un an par Felice Mazzu, il ne reste aujourd’hui que deux pions.

Seuls Zeno Debast et Jan Vertonghen peuvent encore compter sur un rôle de titulaire. Pour le reste, les Mauve et Blanc ont acheté beaucoup de qualité avec des noms retentissants comme Thorgan Hazard, Mats Rits, Kasper Schmeichel et Kasper Dolberg.

« La question pour eux est de savoir s’ils peuvent encore montrer la qualité que leur nom évoque », explique l’analyste Wim De Coninck.

Les 11 noms attendus d’Anderlecht la saison prochaine.

Equipe en lice pour le titre

« Sur le papier, c’est une équipe qui devrait se battre pour le titre », a déclaré De Coninck en regardant la nouvelle équipe d’Anderlecht.

« Ils ont constitué une équipe entièrement nouvelle avec beaucoup de grands noms. A condition toutefois que ces joueurs ne soient plus titulaires dans leur club ».

Ainsi, chez le champion du disque belge, tous ont invariablement trouvé une occasion de relancer leur carrière.

« Et leurs anciens employeurs sont également satisfaits, car ces joueurs pèsent de toute façon lourd dans le budget en tant que poids mort. »

Le fait que les joueurs convoités soient restés trahit également l’ambition débridée de Bruxelles.

Wim De Coninck

Les nouveaux venus ne sont pas les seuls à apporter de la qualité. Anderlecht a également conservé ses joueurs vedettes.

« Le fait qu’Amuzu et Debast – deux gars pour lesquels il y avait de toute façon un certain intérêt de la part d’autres équipes – soient restés trahit une ambition débridée cette année à Bruxelles. »

« Il y a aussi Patris qui n’est pas titulaire à cause de problèmes d’adaptation et Verschaeren qui n’est pas encore revenu de sa blessure. Les places seront très chères. D’autant plus qu’Anderlecht peut se concentrer sur le championnat et la coupe. »

Des attentes sont donc très élevées. L’envie d’atteindre le sommet belge après une saison moins bonne est peut-être encore plus grande.

« Jusqu’à présent, ils n’ont pas joué un grand football, mais les résultats sont là. Il faudra attendre un football convaincant », estime De Coninck.

« A Brian Riemer de le forger en un tout ».

Transferts entrants Anderlecht
Thorgan Hazard Dortmund
Kasper Dolberg OGC Nice
Louis Patris OH Leuven
Maxime Dupé Toulouse
Justin Lonwijk* Dinamo Kiev
Luis Vazquez Boca Juniors
Mats Rits Club Brugge
Ludwig Augustinsson* Séville
Thomas Delaney* Séville
Tudor Mendel-Idowu Chelsea
Alexis Flips Stade Reims
Antoine Colassin** Heerenveen
Kasper Schmeichel transfert libre
Transferts sortants Anderlecht
Lior Refaelov Maccabi Haïfa
Hendrik Van Crombrugge KRC Genk
Ishaq Abdulrazak AIK
Hannes Delcroix Burnley
Amir Murillo Marseille
Timon Wellenreuther Feyenoord
Bart Verbruggen Brighton
Lucas Stassin Westerlo
Kristoffer Olsson Midtjylland
Bohdan Mychajlychenko Dinamo Zagreb
Noah Sadiki Union
Islam Slimani Coritiba
Adrien Trébel Charleroi
Aristote Nkaka Lierse Kempenzonen
Mo Dauda Tenerife
Mustapha Bundu Plymouth

Auteur

  • Roger

    Hello, moi c'est Roger, passionné du FC Barcelone et d'Anderlecht, je marie le tiki-taka espagnol avec la fougue belge sur le terrain. Le Camp Nou et le Parc Astrid sont mes temples, et je vis pour le football.

LIRE  Un topper agréable qui se termine sans vainqueur KAA Gent et Racing Genk se partagent les points