L’OH Leuven, en pleine renaissance, pousse le KV Courtrai dans ses derniers retranchements à l’issue d’un match de championnat à sens unique

Homme du match : Youssef Maziz est ce dont l’OH Leuven avait besoin, un point central pour les Louvanistes qui travaillent dur. Grâce à son calme et au nouveau 5-4-1 de Brys, l’équipe locale s’est sentie plus en sécurité face à une équipe de Courtrai que l’on pourrait qualifier de faible.

Moment clé : Nous ne nous souviendrons de la première mi-temps que pour une seule chose : l’ouverture du score de Louvain. Un corner consécutif à une passe spectaculaire de Mehssatou tombait sur la tête de Ricca, qui se retrouvait au pied du mur, avant d’entrer dans le but de Vandenberghe. Une délivrance pour l’OH Louvain, un autre clou dans le cercueil du KVK.

Remarquable : A l’exception du premier but, les buts ont été marqués par des débutants. L’adolescent Joël Schingtienne était présent au coup d’envoi pour la première fois après s’être entraîné avec Anderlecht et l’OHL, tandis que Youssef Maziz est arrivé du FC Metz cette semaine.

Marc Brys dormira mieux ce soir. Il n’a pas fait mieux qu’hier, mais aussi que son collègue Edward Still. A 1 sur 18, lui et le KVK continuent de faire du surplace, et si Westerlo prend des points, ce sera dans leur ukkie.

A Louvain, c’est le 1-0 qui a cassé les plumes de Courtrai cinq minutes avant la mi-temps. Non pas que l’OHL ait été meilleur, mais ce fut un match plein de maladresses, entre deux équipes qui semblaient avoir oublié comment jouer au football. Puis sur corner, après une passe qui empêchera Mehssatou de dormir cette nuit, puis à nouveau. Latéral droit en position, il donne un corner, côté gauche. Ricca reprend bien de la tête, Maziz signe sa première passe décisive pour le seigneur des salaires louvanistes.

LIRE  Dossier sur les stades en Belgique : "0,5 milliard prêt, mais nous voulons une coopération plus rapide avec les gouvernements".

Courtrai se devait d’attaquer après ce coup de théâtre, et le KVK allait avoir du mal à le faire. Le laisser-aller, tant de laisser-aller, et l’absence d’espace ont facilité la tâche de Louvain. Kadri et Avenatti sont les points forts du Marianentrog.

Tout d’abord, la défense de Courtrai s’est ouverte au défenseur central Schingtienne, qui s’est vu offrir son premier but sur un plateau par Kiyine. Ensuite, lorsque Mendyl sprintait devant l’infortunée Mehssatou. Dans l’axe, Maziz est prêt à signer l’arrêt de mort de la soirée.

A Louvain, les garçons de qualité ont montré ce qu’ils valaient, et la saison semble maintenant avoir commencé. Un 5 sur 18 n’est pas un miracle, mais si l’OHL ose jouer au football, c’est qu’il y a quelque chose à faire. Un long trajet en bus vers la Flandre occidentale attend le KVK, puis une très longue saison.

Edward Still (KV Kortrijk) : « Ce n’était pas un match à 3-0 aujourd’hui. Nous n’avons pas été mauvais en première mi-temps, mais sur une erreur stupide, nous avons concédé un corner. J’ai demandé aux joueurs à la mi-temps de ne pas paniquer, mais nous encaissons un but stupide ET les détails sont à notre désavantage. Un défenseur central qui peut courir soixante mètres et qui donne un coup de pied par un ballon dévié ».

Still croit toujours en la capacité de Courtrai. « Il y a tellement de nouveaux joueurs dans le noyau que nous devons construire une nouvelle défense. Je crois à 200 % qu’il est possible de redresser la barre, j’ai une confiance totale en notre travail.

LIRE  Le Cercle Brugge voit sa série de victoires s'arrêter face à un RWDM plein de cran

Marc Brys (OH Leuven) : « L’ambiance peut aller très vite dans le football. Dans les deux sens. Je suis très satisfait aujourd’hui, surtout de la façon dont les joueurs ont géré la pression avant le match. Ils l’ont gérée de manière professionnelle, avec beaucoup d’engagement.

« Très heureux aussi de Maziz, super. En plus de son but, il a été très précieux pendant le match. Simple, il n’a pas cherché à se mettre en valeur, mais il a joué en fonction de l’équipe. Il s’est occupé des changements, il a fait un très bon travail malgré le fait qu’il n’était pas encore en forme. Même chose pour Schingtienne, qui s’est battu contre l’équipe première. Il s’améliore à chaque fois, c’est toujours fantastique qu’il puisse marquer pour ses débuts ».

Marco Kana (KV Kortrijk) : « Tout s’est passé rapidement. J’ai signé tard hier soir et aujourd’hui je suis arrivé tôt avec l’équipe. Je n’ai pas pu m’entraîner avec eux, mais je vois qu’ils ont de la qualité. Nous avons mal commencé, mais donnez-nous du temps et ça ira mieux. Kana, loué à Anderlecht, a été étonnamment le seul joueur du KV Kortrijk à accepter d’être filmé.

Joël Schingtienne (OH Leuven) : « L’entraîneur m’avait dit pendant la semaine que je commencerais. C’est bien d’être tombé la saison dernière, mais tous les footballeurs veulent commencer. Sur mon but, j’ai juste tiré quand je me suis retrouvé devant le but. C’est une question de chance, mais c’est un bon but.

Youssef Maziz (OH Leuven) : « Qu’est-ce que je peux demander de plus pour mes débuts, un but et une passe décisive ? Mais je dois être très reconnaissant envers le groupe, je suis bien intégré dans le groupe grâce à eux et ensuite les choses se passent plus facilement sur le terrain. Pourquoi suis-je à Louvain et non plus en Ligue 1 ? Certaines choses, que je ne vais pas nommer maintenant, m’ont convaincu. Je me concentre désormais sur Louvain ».

LIRE  VIEW : "Personne à la table des prolongations ne donnerait la main à Leoni"

Auteur

  • Roger

    Hello, moi c'est Roger, passionné du FC Barcelone et d'Anderlecht, je marie le tiki-taka espagnol avec la fougue belge sur le terrain. Le Camp Nou et le Parc Astrid sont mes temples, et je vis pour le football.