Le Racing Genk efficace s’impose face à l’Union somptueuse

  1. 45+3′ – Jaune – Matías Galarza
  2. 45+2′ – Jaune – Daniel Muñoz
  3. 44′ – Jaune – Bilal El Khannous
  4. 34′ – Jaune – Charles Vanhoutte
  5. 29′ – Jaune – Luca Oyen
  6. 17′ – But – Andi Zeqiri (0 – 1)
  1. 90+6′ – But – Matías Galarza (0 – 2)
  2. 87′ – Remplacé Alessio Castro-Montes par Henok Teklab
  3. 79′ – Remplacé Noah Sadiki par Mathias Rasmussen
  4. 77′ – Verv. Bilal El Khannous par Aziz Ouattara Mohammed
  5. 77′ – Remplaçant Andi Zeqiri par Toluwalase Emmanuel Arokodare
  6. 67′ – Verv. Fedde Leysen par Mohamed Amoura
  7. 67′ – Verv. Dennis Eckert Ayensa par Gustaf Nilsson
  8. 58′ – Verv. Joseph Paintsil par Alieu Fadera
  9. 56′ – Jaune – Joris Kayembe
  10. 51′ – Jaune – Joseph Paintsil

L’Union a subi une défaite amère à domicile. Le vice-champion Racing Genk n’a pas réussi à convaincre pendant 90 minutes, mais a arraché les trois points au Dudenpark grâce à un but précoce du nouveau venu Andi Zeqiri et à un but tardif de Matias Galarza. L’Union a eu de nombreuses occasions d’éviter la défaite, mais n’a pas réussi à mettre le ballon au fond des filets.

Union – Genk en bref :

  • Homme du match : Des débuts dont on ne peut que rêver. Pour son premier match sous le maillot de Genk, Zeqiri a immédiatement marqué le but le plus important de la rencontre. Pour le reste, l’acquisition de Brighton s’est battue en vain avec Burgess, mais ce n’est pas ce dont les supporters se souviendront après ce soir.
  • Mention honorable : L’homme du match n’est pas forcément le meilleur joueur sur le terrain. Ce rôle était réservé à Amani Lazare. L’infatigable milieu de terrain n’a cessé de s’infiltrer dans le dos de la défense de Genk. Il aurait pu avoir trois passes décisives à son actif.
  • Grève: Bien que l’Union se soit créé un grand nombre d’occasions (25 au total), elle n’a visé les poteaux qu’à quatre reprises. Le contraste est saisissant avec Genk, qui a également marqué deux fois avec deux tirs au but.

Le KRC Genk a entamé la période internationale avec un problème de buts, mais l' » efficacité  » était la seule chose que les visiteurs – après une première mi-temps léthargique – pouvaient réellement rassembler contre l’Union.

Avec l’aimable autorisation du nouvel attaquant, Andi Zeqiri.

Les visiteurs étaient complètement écrasés par une Union forte en début de match, mais, comme un coup de tonnerre, la nouvelle recrue de Brighton offrait tout de même l’ouverture du score aux visiteurs après 20 minutes. Il inscrivait le 0-1 sur un plateau de Paintsil.

Le premier d’une longue série pour Zeqiri ?

Mais l’Union n’est pas en reste. L’équipe locale dominait le milieu de terrain et continuait à dominer le match. Elle se créait occasion après occasion, mais Puertas et ses coéquipiers ne parvenaient pas à placer le ballon entre les poteaux.

Verdict : 25 tirs, 4 seulement entre les poteaux et 0 but.

Pour ne rien arranger, Matias Galarza ouvrait également son compteur pour Genk. A la toute dernière minute, il reprenait un rebond du remplaçant Tolu. Bilan à Genk : 2 tirs cadrés, 2 buts.

L’Union a entamé la période internationale en tant qu’équipe invincible à domicile, mais après un match frustrant, elle s’est retrouvée confrontée à un problème de buts.

Vrancken : « Nous nous sommes rendu la tâche difficile »

Wouter Vrancken (Genk) : « C’est une victoire flatteuse. Mais après les matches précédents, c’est aussi permis. Là, on le méritait mais on ne l’a pas eu. Maintenant, c’est l’inverse pour une fois. Ce n’est pas une mauvaise chose, en fait. Nous nous sommes rendu la tâche très difficile. L’Union nous a mis sous pression et nous a forcés à faire des erreurs. Heureusement, nous nous sommes battus pour chaque morille. Et nous avons été très efficaces, pas eux. Là aussi, les rôles ont été inversés. Notre nouvel attaquant Zeqiri a également donné des signes positifs. Il s’est donné à fond et a fait preuve de beaucoup d’énergie dans son jeu. Il a tout fait pour l’équipe et a encore une grande marge de progression.

Blessin : « Cette défaite est difficile à croire »

Alexander Blessin (Union) : « Le football est parfois très injuste. Parce que nous jouons vraiment un très bon match aujourd’hui. Et il n’y a pas que les chiffres qui le montrent. J’ai aussi vu une équipe qui a mis tout son cœur dans ce match. Nous avons manqué un but de peu. Nous voulions le faire, mais il faut bien sûr que le ballon entre dans le cadre. Il est difficile de croire et d’accepter que nous ne prenions pas de points, mais nous devons en tirer les leçons. Aujourd’hui, nous pouvons être frustrés, mais le match européen contre Toulouse est déjà devant nous.

  1. seconde mi-temps, minute 99 fin du match
  2. But en seconde période, minute 96 par Matías Galarza du KRC Genk. 0, 2.
  3. seconde mi-temps, minute 87. Remplacement à Union, Henok Teklab entré, Alessio Castro-Montes sorti
  4. seconde mi-temps, minute 82. Amoura, lors de son remplacement, a tout de même donné un coup de fouet à l’équipe. L’attaquant rapide comme une flèche plaçait le ballon devant le but d’un véritable saut d’acrobate, mais l’équipe locale ne parvenait toujours pas à concrétiser.
  5. seconde mi-temps, minute 79. Remplacement à Union, Mathias Rasmussen entre, Noah Sadiki sort
  6. seconde mi-temps, minute 77. Remplacement à KRC Genk, Aziz Ouattara Mohammed entre en jeu, Bilal El Khannous sort.
  7. seconde mi-temps, minute 77. Remplacement à KRC Genk, Toluwalase Emmanuel Arokodare entrée, Andi Zeqiri sortie
  8. seconde mi-temps, minute 75. Une nouvelle occasion, toujours pour Puertas, mais toujours pas de but pour l’Union. Cette fois, l’industrieux milieu de terrain envoie le cuir au-dessus du but. La chance n’est pas du côté des locaux aujourd’hui.
  9. seconde mi-temps, minute 71. Miraculeusement, ce n’est que le deuxième ballon qui passe entre les poteaux de l’Union. L’attaquant Puertas peut frapper à nouveau, mais cette fois Vandevoordt égalise. L’équipe locale s’accroche de nouveau aux cheveux…
  10. seconde mi-temps, minute 68. Changement de garde. Blessin se rend compte que quelque chose doit changer à l’Union. Elle ne se procure plus autant d’occasions qu’en première mi-temps. L’entraîneur de l’équipe locale ne fait donc pas dans la demi-mesure et envoie un attaquant supplémentaire sur le terrain. Nilsson et Amoura sont autorisés à renverser la vapeur. Leysen et Eckert sont sacrifiés.
  11. seconde mi-temps, minute 67. Remplacement à Union, Mohamed Amoura entre, Fedde Leysen sort
  12. seconde mi-temps, minute 67. Remplacement à Union, Gustaf Nilsson entrant, Dennis Eckert Ayensa sorti
  13. seconde mi-temps, minute 62. Burgess plus fort. Burgess continue d’être un roc à l’Union. Genk vacille sur les moments de basculement et contre-attaque à nouveau vivement la cage de Moris. El Khannous, par exemple, semble se diriger vers un face-à-face avec le gardien de l’Union, mais Burgess finit par s’interposer. Le danger est écarté.
  14. seconde mi-temps, minute 58. Changement de garde à Genk. Vrancken fait entrer Joseph Paintsil sur le côté. L’ailier rapide était pourtant l’homme le plus dangereux pour les visiteurs avant la mi-temps. Alieu Fadera peut (au moins) essayer d’apporter la même chose.
  15. seconde mi-temps, minute 58. Remplacements à KRC Genk, Alieu Fadera entre en jeu, Joseph Paintsil sort.
  16. Carton jaune pour Joris Kayembe du KRC Genk en seconde période, minute 56.
  17. seconde mi-temps, minute 53. Ovation pour Lazare. Le stade Joseph Marien offre une toile ouverte à Lazare. Le laborieux Unioniste élimine deux joueurs de Genk sur le flanc droit grâce à de fabuleuses touches de balle. Il termine également son action par un excellent ballon dans le dos de la défense. Eckert remercie son coéquipier et sert Puertas dans les seize mètres, mais l’Espagnol laisse échapper le ballon.
  18. Carton jaune pour Joseph Paintsil du KRC Genk en seconde période, minute 51
  19. seconde mi-temps, minute 50 Le match n’a pas changé de visage après la mi-temps. L’Union continue de monopoliser le ballon, en partie grâce à la négligence des visiteurs. Mais elle reste attentive à la contre-attaque des Genks. Zeqiri est donc en mesure de s’étendre sur le côté droit, mais cette fois-ci, le nouvel attaquant de Genk rate complètement son tir.

Auteur

  • Roger

    Hello, moi c'est Roger, passionné du FC Barcelone et d'Anderlecht, je marie le tiki-taka espagnol avec la fougue belge sur le terrain. Le Camp Nou et le Parc Astrid sont mes temples, et je vis pour le football.

LIRE  Le procureur fédéral demande 3 semaines effectives et 3 semaines avec sursis pour le comportement de De Condé à Genk-Anderlecht