Brian Riemer revient sur la performance d’Anderlecht : « Notre match a été un désastre complet ».

Vous n’avez jamais vu Brian Riemer dans cet état. L’entraîneur d’Anderlecht est habituellement positif, mais après le match nul contre Courtrai, le Danois s’est montré inhabituellement critique. Dans un discours enflammé de quatre minutes, il a remis son équipe sur pied, après une période de transfert de rêve. « Je suis profondément déçu de ce que nous avons montré », a-t-il déclaré.

La vapeur a failli lui sortir par les oreilles.

L’équipe, mais aussi l’entraîneur d’Anderlecht, ont subi une profonde transformation. L’entraîneur d’Anderlecht, par ailleurs toujours positif Brian Riemer s’est lâché après le match nul 2-2 contre le KV Kortrijk.

« Notre match a été un désastre complet », a-t-il interrompu dans la zone d’interview. « Je suis profondément déçu de ce que nous avons montré.

Même les L’égalisation d’Anders Dreyer à la dernière minute n’a pas apporté une lueur de positivité pour le Danois.

« Nous ne gagnons pas un point, nous en perdons trois. Point. J’en ai eu l’impression, mais je n’ai même pas apprécié ce dernier but. »

Je n’ai même pas pu profiter de ce dernier but.

Brian Riemer

Le monde extérieur avait déjà placé la barre très haut pour Anderlecht après l’impressionnant mercato d’été. Et l’entraîneur lui-même l’a manifestement fait.

Riemer ne s’est plus caché derrière « le projet » – ce qui n’est plus possible avec ce noyau – mais a pris ses responsabilités.

« Je suis une personne ambitieuse et je veux qu’Anderlecht redevienne un grand club. Mais avec un tel niveau et de telles performances, on ne s’en approchera jamais ».

LIRE  Sven Kums ne comprend pas non plus la non-sélection de Vermeeren : "Ensemble sur le terrain, on sent qu'il est exceptionnel"

« Le nombre d’erreurs individuelles et le nombre de décisions stupides sur le ballon ont montré que nous sommes encore très loin du niveau auquel nous devons être. C’est maintenant à moi de changer cela »

Dupé x Debast

Ses joueurs aussi l’auront su.

« Si j’ai été aussi dur dans le vestiaire ? Plus dur, même », a déclaré l’entraîneur.

Son discours d’après-match, surtout pour deux joueurs en particulier, n’aura pas été un moment agréable. En commençant par Zeno Debastqui a provoqué un penalty et écopé d’un carton rouge pour avoir sorti un ballon du but avec sa main.

« Je n’oserais pas parler de réflexe malheureux. Zeno est un jeune joueur qui manque parfois d’expérience. Mais c’est juste une décision assez stupide d’essayer de sortir un ballon du but avec la main à l’ère de la VAR. Typique du match ».

De plus, le gardien Maxime Dupé n’a pas été épargné. Sur le deuxième but, il a d’abord joué dans les pieds d’un adversaire et a ensuite plongé sous le ballon.

« Avec Anderlecht, nous voulons jouer au football depuis l’arrière », explique Riemer, « mais cela ne veut pas dire qu’il faut jouer dans les pieds de l’adversaire, lol. Nous avons besoin de joueurs capables de prendre les bonnes décisions dans les scénarios. »

Le moment de son échec est très mal choisi par le gardien de but. Ainsi, l’expérimenté Kasper Schmeichel s’est récemment montré désireux de prendre sa place.

« Cela a-t-il eu un effet sur ses performances ? Si vous voulez jouer dans un grand club, vous devez être capable de faire face à la concurrence. C’est comme ça dans le football professionnel ».

« Mais il ne s’agit pas seulement d’un Debast ou d’un Dupé. J’ai vu aujourd’hui beaucoup de joueurs qui se cachaient ou restaient bien en dessous de leur niveau », conclut-il.

Auteur

  • Roger

    Hello, moi c'est Roger, passionné du FC Barcelone et d'Anderlecht, je marie le tiki-taka espagnol avec la fougue belge sur le terrain. Le Camp Nou et le Parc Astrid sont mes temples, et je vis pour le football.